La section linux de pokie

none none none
none pokie

 EeeBox

 Modelisme

 F@milyNet

 Linux
    Infosec nut
    Arm Raspberry
    Install 8.0
    Install 11.0
    MGE UPS WEB
    ADSL check
    TomTom

 Electronique

 Escalade

 Photos

 Skicam

 Ce serveur

 Inscription

 Liens

Vulnerability Scanner
none
none none none
none none none
none

Installation de la slackware 11.0

Ce guide est un concentré qui décrit l'installation et la configuration de la slackware et des cartes annexes sur un PC destiné à servir un petit réseau local. Guide initialement concu pour la slackware 11.0, reecriture en cours...

Le matériel:

  • carte mère Asrock P4S61 socket 478 pour PIV et Céléron. Chipset SIS 661
  • processeur Intel Pentium HT 3.0GHz bus 800 MHz
  • RAM 512 Mo
  • 2 disques durs seagate ST IDE 250 Go
  • lecteur/graveur PIONEER DVD-RW DVR-110D
  • carte vidéo : ATI Radeon 9250 / 9200 Pro
  • carte réseau eth0 : SIS900 integrée à la carte mère, IP=192.168.0.0/24
  • carte réseau eth1 : Realtek 8139too, IP=10.38.0.0/24
  • modem freebox en mode routeur
  • carte son AC97 de la carte mère
  • carte d'aquisition vidéo TNT AverMedia AVerTV DVB-T 771 chipset BT878
  • clavier 104 touches américain (US)

Démarrage:

Installation à partir du CD/DVD bootable.

Au login, on peut soit démarrer un système existant sur le disque (typiquement quand on scratche lilo), soit l'installation en tapant root [enter]

Première étape, partitionner le disque dur:

# fdisk /dev/sda [enter] # /dev/hda pour le premier IDE, hdb, hdc, etc... et /dev/sda, sdb, sdc... pour le SCSI

m (man) : afficher la liste des commandes
p (print) : voir la liste des partitions
d (delete) : détruire une partition
n (create) : créer une partition
t (type) : changer le type d'une partition
l (list) : liste des types de partitions connus
w (write) : écrire les modifications sur le disque et quitter fdisk
q (quit) : quitter fdisk sans sauver les modifications

J'ai pour habitude de bien séparer /, /usr et /home
donc sur hda je vais réaliser le schéma suivant:

Filesystem 1k-blocks Used vailable se% Mounted on
/dev/hda1 5679848 1903040 3718172 34% /
/dev/hda2 510000 swap
/dev/hda3 5723972 1428688 4237132 26% /usr
/dev/hda4 8673000 5714116 2870772 67% /home

Pour créer une partition, il faut faire [n] [enter]
[p] [enter] pour une partition primaire et le numéro de la partition 1 à 4 [enter]
Si on souhaite plus de 4 partitions sur un disque il faut alors créer une partition primaire de type étendue et placer à l'intérieur des partitions logiques.

On entre le cylindre de début puis celui de fin ou +100M pour une partition de 100Mo.

On vérifie la table avec [p] [enter]
et si on est d'accord, [w] [enter]

Conseil pour la création des partitions:
- La partition bootable doit commencer avant le 1024ième cylindre.
- Celle de swap doit être placé au plus tôt et ne doit etre au minimum 2 fois la taille memoire

L'installation peut commencer:

# setup [enter] pour entrer dans le menu d'installation de la slackware

Le menu principal apparaît, avec ses différentes sections :

HELP     Read the Slackware Setup HELP file
KEYMAP     Remap your keyboard if you're not using a US one
ADDSWAP     Set up your swap file
TARGET     Set up your target partitions
SOURCE     Select source media
SELECT     Select categories of software to install
INSTALL     Install selected software
CONFIGURE     Reconfigure your Linux system
EXIT     Exit Slackware Linux Setup


On peut commencer par configurer le clavier dans la section KEYMAP. Pour les claviers francais, choisir fr-latin1.map
On peut essayer les touches. Si c'est bon alors il faut taper 1 puis [enter]

Maintenant le swap, slackware va chercher et trouver toute seule la partition, la formater et l'activer.

Dans la section TARGET on définit quelque partition va être /, /usr, /var, /home
Si une des partitions ne doit pas être formatée, ne pas oublier de ne pas activer l'option formattage.

Section suivante, SOURCE, on selectionne le type de support qui sert à l'installation. Ici c'est le CDROM, option 1

Section SELECT pour choisir quelle groupe de programme on souhaite installer:

Utiliser la touche [Espace] pour ne selectionner que les packages suivants:

A
Base Linux system
AP
Various Applications that do not need X
D
Program Development (C, C++, Lisp, Perl, etc.)
E
GNU Emacs
F
FAQ lists, HOWTO documentation
GTK
GTK+ and GNOME programs for X
K
Linux kernel source
N
Networking (TCP/IP, UUCP, Mail, News)
T
TeX typesetting software
TCL
Tcl/Tk script languages
X
XFree86 X Window System
XAP
X Applications
XD
X Server development kit
XV
XView (OpenLook Window Manager, apps)

Section INSTALL pour démarrer l'installation, soit en automatique soit en mode expert. On choisira ce dernier cas car il permet pour chaque groupe d'installer vraiment que ce qui est nécessaire.

Voici ma selection pour un usage serveur, bureautique et multimedia:

A
aaa_base bash bash1 bin bzip2 cpio cxxlibs devfsd devs e2fsprog elflibs elvis etc fileutls
find floppy getty glibcso gpm grep gzip hdsetup i245
ide infozip isapnp kbd less lilo loadlin lpr minicom
mods245 modules modutils ossllibs pciutils
pcmcia procps reiserfs sc245 scsi sh_utils
shadow sysklogd sysvinit tar tcsh txtutils umsprogs util zoneinfo

AP
a2ps apsfilt ash bc cdparano cdrdao cdrtools diff enscript ghostscr groff gsfonts ispell jed
joe jove ksh93 lvm man manpages mc mp3 mt_st mysql oggutils quota raidtool rpm sc
screen seejpeg sox sudo texinfo vim workbone zsh

D
autoconf automake bin86 binutils bison byacc cvs egcs flex gcc
gcc_g77 gcc_objc gcl gdb gdbm gettext glibc
glocale gmake jpeg6 libgr libpng libtiff libtool linuxinc m4 ncurses
p2c perl pmake python rcs readline slang strace svgalib termcap
zlib

E
elisp emac_nox
emacinfo emacleim
emacmisc emacsbin

F
howto manyfaqs mini

GTK
aaagnome abi audiofil bonobo bugbuddy control ee enlight eog esound eterm fnlib gal
galeon gconf gdkpixbf gdm gedit gftp ggv ghex gimp gimplibs gladedev glib gmp
gnoadmin gnoaudio gnogames gnomapps gnomcore gnomedia gnomeicu gnomemm
gnomenet gnomepim gnometop gnomevfs gnomlibs gnomobjc gnoprint gnotepad gnoutils
gnpython gnumeric gqmpeg gtkeng gtkhtml gtkmm gtkplus gtm guile imlib libghttp libglade
libgtop libole2 librep libsigc libungif libxml1 lunicode mozilla nautilus oaf orbit pan
panelmm repgtk sawfish scrollkp userdocs wmaker xalf xchat xmms xscrsave xvim

K
lnx245 lx2219

N
apache autofs bind bitchx bootp dhcp dip elm epic4 ftchmail imapd
inn ipchains iptables lynx mailx metamail
mod_php mod_ssl mutt ncftp netatalk
netpipes netwatch nn_nntp ntp4 openssh openssl pine ppp procmail proftpd rdist rsync
samba sendmail smailcfg tcpdump tcpip1 tin trn uucp wget yptools ytalk

T
tetex tex_bin tex_doc transfig xfig

TCL
expect hfsutils tcl tclx tix tk

X
lesstif xaw3d xf86doc xf86html xf86prog xfnts xfnts100 xfntscal xfntscyr xfntslt2 xfree86
xnest xprt xvfb

XAP
freefont fvwm2 fvwm95 fvwmicns gnuchess gnuplot gs_x11 gv imagick netscape rxvt
seyon x3270 xfm xfract xgames xlock xpaint xpdf xspread xv xxgdb

XV
sspkg workman xv32_a xv32exmp xvinc32 xvol32

Un reproche que je fais à la slackware c'est de ne pas proposer d'aide pour la selection des modules.

Vient maintenant la sélection du kernel:

bootdisk : kernel utilisé dans la disquette de BOOT
cdrom    : choisir un autre kernel parmi ceux du CD
floppy   : kernel zimage ou bzimage d'une disquette
skip     : utiliser le kernel par défaut /vmlinuz
je choisis celui qui est compatible utilisé dans le CD de boot
cdrom < OK > [Enter]
Puis sélection du testing 2.6.17-smp

Ensuite la disquette de démarrage :
format   : formatter une disquette
lilo     : disquette de démarrage avec LILO (recommandé)
simple   : simple vmlinuz (obsolète)
continue : pas de disquette de démarrage

je choisis de ne pas faire de disquette: continue < OK > [Enter]

En effet, le CD d'install de la slackware permet de booter un système déjà installé et comme c'est très rare d'y faire appel, je passe.

Configuration d'un modem:

no modem < OK > [Enter]

Nous installons un serveur firewall/passerelle ADSL

Polices d'écran:

< No > [Enter]

On n'est pas la pour faire du tuning mais un système fiable

Install de LILO:

simple   : install automatique de LILO
expert   : install manuelle
skip     : ne pas installer LILO

je choisis l'install manuelle: expert < OK > [Enter]

Begin < OK > [Enter]
< OK > [Enter]
standard < OK > [Enter]
MBR < OK > [Enter] Installation dans le master boot record
5 seconds < OK > [Enter] Attente de 5s pour le choix du noyau
puis Linux < OK > [Enter]
/dev/sdb1 < OK > [Enter]
Linux < OK > [Enter]
enfin Install < OK > [Enter]

Plus tard on ajoutera un noyau Compiled qui collera au hardware

Configurer le réseau:

On commence par configurer la carte réseau qui pointe vers internet, vers le modem éthernet Eicon diva 2430
c'est le programme netconfig < OK > [Enter]
hostname : demolinux < OK > [Enter]
domain name : dyndns.org < OK > [Enter]
type d'IP : dynamic IP < OK > [Enter]
adresse IP = 192.168.1.2 < OK > [Enter]
masque réseau = 255.255.255.0 < OK > [Enter]
IP passerelle = 192.168.1.1 < OK > [Enter]
serveur de nom ? < Yes > [Enter]
IP DNS = 192.168.1.1 < OK > [Enter]

Je reviendrais sur la configuration du réseau intranet (eth0) plus loin (ici)

Network detection:
skip < OK > [Enter]
on éditera le fichier/etc/rc.d/rc.modules après le premier et unique reboot du système.
network configured < OK > [Enter]

Sendmail configuration:

SMTP+BIND < OK > [Enter]

Hardware clock:

NO < OK > [Enter]

TIMEZONE:

Europe/Paris < OK > [Enter]

Mot de passe root : < Yes > [Enter]
mot de passe : ****** [Enter] Conseil: pensez à une phrase de 8 mots et tappez chaque première lettre en essayant de caser un chiffre
mot de passe : ****** [Enter] on confirme car une erreur à ce niveau la serait catastrophique (Parade:mode single)
[Enter]

SETUP finished

< OK > [Enter]

Section EXIT < OK > [Enter]

# reboot [Enter] on reboote la machine et on admire le travail...


Après le 1er reboot,

demolinux login: root [Enter]
Password: ****** [Enter]

Configurer les cartes réseaux, son, bttv (Miro PCTV) et sensors:

demolinux:# cd /etc/rc.d

Commencons avec le fichier qui définie les adresses IP
demolinux:# vi rc.inet1

Le fichier qui lance les deamons relatifs au réseau (inetd, DNS avec dnrd, forward, ...)
demolinux:# vi rc.inet2

Le fichier qui installe en mémoire les drivers son et sensors
demolinux:# vi rc.modules

Le fichier qui installe en mémoire les drivers réseaux
demolinux:# vi rc.netdevice

Le fichier qui gere les options des drivers réseaux, son et bttv
demolinux:# cd /etc; vi modules.conf

Mettre ici une aide pour vi

Configurer le firewall:

A quoi ca sert ?
Un système linux est par défaut tres ouvert vers l'extérieur.
Dans le cas d'une utilisation publique pour héberger par exemple un serveur web, il n'est pas nécessaire d'avoir acces à autre chose que le www.
Pour cela on va mettre en place un firewall (parefeu), une sorte de porte qui ne s'ouvre que pour laisser passer le www (port 80).
Voici un exemple de fichier firewall: rc.firewall.

Parallelement, on peut installer une seconde barriere, le gestionnaire de services inetd ou xinetd. Ce gestionnaire va permettre de rediriger un service en fonction de la provenance du visiteur. Par exemple, sur mon système, j'ai un serveur apache (www) accessible de l'exterieur comme de l'interieur et aussi un serveur samba accessible seulement de l'interieur. C'est dans les fichiers hosts.allow et hosts.deny que ce configure les droits.

Plus bas dans le guide on verra comment installer une troisième barriere sur le serveur d'application lui-meme.

Configurer apache:

Le fichier /etc/apache/http.conf contient la config du serveur
Mon serveur apache héberge actuellement pokie, planetphoto, peintres et un dummy par la technique du Virtual Hosting
Le dummy me sert à masquer pokie, planetphoto et peintres si on tente une connexion seulement par IP.
Démonstration: Mon IP actuelle est 82.225.48.148 et donc http://82.225.48.148 renvoie sur une page bidon.

Configurer le serveur FTP:

Configurer le serveur samba:

Graver en mode console

la gravure sous linux en mode console c'est très simple et très efficace.

Graver une image iso

Avant de graver une image iso, on a la possibilité de la tester en la 'mountant' comme une partition.
mkdir /mnt/test si le répertoire n'existe pas déjà

mount -t iso9600 -o loop image.iso /mnt/test

Maintenant on peut vérifier le contenu de l'image et si tout est bon, on peut démonter le point de montage et attaquer la gravure

umount /mnt/test
cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 image.iso


Listes des options de cdrecord
-v: mode "verbose" pour afficher le détail des opérations
-speed=8: vitesse de gravure, ici 8 (1,2Mo/s)
-dev=0,5,0: adresse du graveur (cdrecord -scanbus permet de trouver le graveur)

Faire une image iso from scratch

mkisofs -v -R -r -J -V "volume" -o image.iso /repertoire

Explication des options de mkisofs
-v: mode "verbose" pour afficher le détail des opérations
-R: noms longs et extensions Unix (Rock Ridge)
-r: lisible par tout le monde
-J: noms longs pour windows (Joliet)
-V: nom de volume du CD
-o: nom de l'image iso

Faire une image iso à partir d'un CD de données

dd if=/dev/cdrom of=cdrom.iso

Graver une image iso en multisessions

  • Première session
  • cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 -multi image.iso

  • Sessions suivante
  • cdrecord -msinfo dev=0,5,0 pour récuperer le début et fin de la session précédente
    mkisofs -v -R -C 0,16384 -M /dev/cdrom -o sessionN.iso /répertoire pour faire l'image iso qui se collera à la suite
    cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 -multi sessionN.iso

  • Dernière session
  • cdrecord -msinfo dev=0,5,0
    mkisofs -v -R -C 16384,96400 -M /dev/cdrom -o last.iso /répertoire
    cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 last.iso pas d'option multi cette fois!

Faire une copie d'un CD audio

Je rappelle que la copie de CD audio doit se faire en accord avec les droits d'auteurs.

mkdir cdaudio; cd !$
cdda2wav -v -B -D0,5,0

Explication des options de cdda2wav:
-v: mode "verbose" pour afficher le détail des opérations
-B: pour copier chaque pistes dans un fichier disctint
-D0,5,0: toujours l'adresse du lecteur de CD (ici le graveur)
Maintenant on peut graver le CD en mode Disk At Once
cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 -dao -useinfo -audio *.wav

Effacer un CDRW

Pour éffacer un CDRW: cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 -blank=all
Pour éffacer la TOC: cdrecord -v -speed=8 -dev=0,5,0 -blank=fast

eMoviX: La distrib cinématographique:

Cette distribution est basée sur une Slackware et se compose d'outils simples:
  • Syslinux, pour rendre le CDROM bootable
  • Slackware, la distrib épurée de tous les outils inutiles à la lecture de vidéos
  • Mplayer, l'un des lecteurs de vidéo les plus en vogue
  • Alsa, les pilotes des cartes sons
  • Linux-kernel 2.4.20, le dernier noyau Linux
Pour commencer, il faut installer emovix-0.8.0pre7.tar.gz
avec la commande tar xzf emovix-0.8.0pre7.tar.gz

Ensuite allez dans le repertoire fraichement cree puis lancer l'install:

cd emovix-0.8.0pre7
./configure
make
su # passer en root make install

toujours en root, creons l'image iso:
mkmovixiso -t "titre du CD" -o emovix.iso linux-arte.avi mplayer/font

Il ne reste plus qu'a graver l'image obtenue et l'inserer dans un PC pour admirer le resultat

Site officiel de eMoviX

Sujet à développer:

  • configurer awstats, l'analyseur de fréquentation d'apache
  • configurer le serveur FTP
  • configurer MYSQL
  • configurer le serveur samba
  • configurer l'analyseur de traffic
  • configurer XORG
  • configurer la webcam Logitech Quickcam Pro 4000
  • configurer le joystick Logitech WindMan Extreme Digital 3D
  • modprobe joydev
    modprobe ns558
    modprobe adi
  • configurer eagle, un logiciel (gratuit) pour la conception de carte électronique
  • configurer la suite bureautique OpenOffice
  • configurer le jeu FlightGear 0.9.10
  • ...
none
none none none